A Bali, un océan de déchets envahit les plages

Longtemps, les plages bordées de palmiers le long de la rive de Kuta Beach à Bali ont fait office de paradis pour touristes. Mais le sable blanc est maintenant jonché de tant de détritus charriés par l’océan Indien qu’un état d'”urgence déchets” a été déclaré.

Des emballages en plastique et d’autres ordures envahissent les plages où les touristes se prélassent au soleil et se baignent, pendant que des surfeurs glissent sur des vagues qui acheminent toutes sortes de détritus sur l’île la plus touristique d’Indonésie.

“Quand je veux me baigner, ce n’est pas très agréable…”, raconte à l’AFP Vanessa Moonshine, touriste autrichienne au bord d’une plage du district de Kuta Beach, dans le sud de l’île. “Je vois beaucoup de détritus ici, tous les jours, tout le temps. Ca vient toujours de l’océan, c’est vraiment horrible”.

Un état d'"urgence déchets" déclaré à Kuta Beach à Bali, le 19 décembre 2017 (AFP - SONNY TUMBELAKA)